Top Picture


convivialis

principes de la société conviviale

L’homo economicus est le modèle d’un comportement individuel guidé par l’intérêt égoïste (A. Smith) et la poursuite indéfinie de l’accumulation de richesses (K.Marx) ; que chacun se comporte ainsi et la situation économique d’ensemble sera la meilleure (A.Smith) ou s’enfoncera dans des crises récurrentes jusqu’à l’effondrement (K.Marx). Ce modèle assure son emprise sur le monde actuel.

L’homo convivialis est le modèle d’un comportement individuel guidé par la recherche, en interaction avec les autres et la nature, de la vie bonne dans une bonne société, une société juste où chacun agit selon la règle d’une pratique conviviale (adaptée d’Ivan Illich) :

Travailler ensemble en prenant soin l’un de l’autre et de la Nature.

Il faut pour suivre cette règle décoloniser notre imaginaire collectif, l'émanciper de l'économisme et des vieilles idéologies Ainsi on se mettra en état de construire un monde plus proche de l'idéal du "convivialisme", et on pourra à cet effet s’appuyer sur le projet de déclaration universelle d’interdépendance générale.
Je poursuis ici une effort de déclinaison des propositions à formuler pour que les sociétés puissent fonctionner selon une pratique conviviale, sous différentes rubriques "agroécologie", puis "sociéconomie" en m'appuyant sur les travaux antérieurs menés avec "PEKEA".

Lire la suite présentant l’articulation des rubriques de « convivialis »...

lire directement le texte "Dépasser des approches critiques plus ou moins traditionnelles"


contact: At=@ : [contactAtaltersocietal.org] - Plan du site - Page mise à jour le 10 06 2013 à 15:33
Statistiques - Total : 56273 - Ce mois ci : 1027 - En ligne : 4
 

Se connecter

Accédez aux parties restreintes du site